Où faire la mise au point dans un paysage ?

Où faire la mise au point dans un paysage ?

Lorsque vous photographiez un paysage, vous ne savez pas très bien sur quel élément vous devez faire la mise au point. Vous savez que les appareils photo font une mise au point automatique en fonction de collimateurs visibles dans le viseur. Lorsque la mise au point est effectuée, un point rouge apparaît au centre du collimateur qui a été utilisé par l’appareil pour effectuer la mise au point. Bien entendu, il est possible de sélectionner un autre collimateur. Pour cela, il suffit tout simplement de vous déplacer. Sur certains appareils photo, vous pouvez appuyer sur les flèches directionnelles situées à l’arrière du boîtier de l`appareil. Toutefois, il reste encore un problème à régler : Quel élément choisir ? Voici la règle qui va dicter ce choix : faites la mise au point sur le premier tiers de l’image.

Il existe également une autre astuce qui consiste à photographier un paysage en réglant l’ouverture sur f/22. Cela permet cl) obtenir une plage clé netteté très bienportante du premier plan à l’arrière-plan de votre cliché. Commencez par chercher la meilleure lumière Un jour, mon ami Bill Fortney Mia dit une chose qui a eu un impact définitif sur mes photographies. Cette chose, je vais maintenant la partager avec vous. Bill dit que l’élément le plus important d’une photographie est la qualité de la lumière. Par conséquent, avant de photographier quoi que ce soit, il est de notre devoir de photographe de rechercher la meilleure qualité de lumiere qui soit. Une fois la lumière trouvée, il n’y a plus qu`à chercher le sujet ~ quelque chose ou quelqu`un – à photographier sous cette lumiere magnifique. Ne vous inquiétez pas ! Dès que vous aurez trouvé la qualité de lumière la plus belle possible, identifier un sujet à photographier sera un jeu d`enfant. En conclusion : le plus important, c`est la lumière. Tout ce qui sera photographié sous cette lumière deviendra un sujet à part entière

Comment photographier quand e Ciel est couvert ?

Savez*vous qu`un grand nombre de personnes sont déconcertées des lors qu`il s`agit de photographier un paysage quand le ciel est couvert ? Pourtant, la chose est relativement facile à faire. Un ciel gris, sans nuance de tonalité dans les nuages, n’est pas très esthétique. Donc, il suffit de recadrer vos photos de façon à ce que le ciel ne soit pas visible. En matière de paysage, je suis conscient qu’il n`est pas toujours facile d’y parvenir. Dans ce cas, faites en sorte que l’on ne voit qu’une infimes partie du ciel en question. Lorsque le ciel est couvert, vous devez profiter des avantages qu’il procure. Les couleurs sont en général magnifique, et les ombres très douces. Si vous respectez la règle simple qui consiste à ne montrer dans vos clichés qu’une infimes partie du ciel, vos photos prises ce jour-là seront absolument magnifique. Du 24 × 36

La plupart des appareils photo numériques modernes intègrent un facteur multiplicateur qui vient compenser la taille de leur capteur. Par exemple, la majorité des appareils Nikon a un facteur multiplicateur de 1,4×. Cela signifie que si vous montez un objectif 100 mm sur ce type d’appareil, cet objectif devient, par application du facteur multiplicateur, un objectif de 140 mm. La plupart des appareils Canon ont un facteur multiplicateur de l, 6×. Ainsi, sur ces appareils, un objectif de 200 mm correspond à 320 mm. De nombreux photographes d`évènements sportifs, d’animaux, et j’en passe, qui ont l’habitude d`utiliser des téléobjectifs et des zooms, sont tres contents de l`apport de ce facteur multiplicateur. Toutefois, dès qu`il s’agit de photographier des paysages avec un grand angle, ce facteur multiplicateur ne joue pas en leur faveur. Par exemple, un objectif grand angle Nikon de 12 mm se transforme en un 16 mm. Ceux qui utilisent un Canon voient l`objectif grand angle 14mm se transformer en un 22mm. Pour cette raison majeure, la plupart des photographes de paysage investissent dans un appareil photo numérique dont le capteur respecte le rapport ancestral 24 × 36, comme le Nikon D3 ou le Canon SD (illustré ci*dessus).

Donc, lorsque vous montez un objectif 12 mm sur ce Nikon, le grand-angle sera exactement de 12 mm. Aucun facteur multiplicateur ne sera applique puisque l’appareil respecte le format 24 × 36. Le même phénomène se produit lorsque vous montez un 14 mm sur le Canon 5D : vous profiter d`un vrai 14 mm. Attention l le ne suis pas en train de vous dire que vous avez acheté le mauvais appareil photo numerique. Ie veux simplement attirer votre attention sur l`existence de ce facteur multiplicateur qui vient compenser la taille des capteurs numériques. Concernant l’achat d’un reflex numérique 24 × 36, je vous informe simplement de l’attitude générale des photos* graphes de paysage par rapport à ce choix

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *