Fière bière

Fraîchement installés à Montreuil,  les brasseurs Deck & Donohue veulent  révolutionner la bière artisanale.

Comme le cidre  et le café, la bière connaît en ce moment  un changement de trajectoire qui  en fait un élément comme un autre de  la panoplie du foodie.  C’est le pari de deux compères,  Mike Donohue [américain] et  Thomas Deck [français] – ils se sont  rencontrés sur les bancs de la fac  de Georgetown aux Etats-Unis il y a une  dizaine d’années -, qui viennent  d`ouvrir leur microbrasserie à Montreuil  après avoir quitté leurs jobs. « Mike  brassait déjà en petite quantité’ chez lui  puis est passé par des endroits réputés  comme 27st Amendement Brewery  à San Francisco, raconte Thomas Deck.  Moi, je m’y suis mis vers 2005, en rentrant  en France. Après un stage dans une  petite brasserie en Alsace, j’ai commencé  à fabriquer de la bière dans ma cuisine  et ma salle de bains. Quelques années  plus tard, Mike est venu s’installer  en France. Je pense que c’était le moment  ici, la bière artisanale n’est pas toujours  traitée avec professionnalisme.

La première livraison signée  Deck & Donohue a eu lieu le 13 mars,  avec cinq propositions sous influence  anglo-saxonne, de la Pale Ale baptisée  Indigo lpa è une brune excellente,  la Monk, dont les malts ont été torréfiés,  Le genre de breuvage parfois redoute,  qui n’a pourtant rien de la mixture  assommante à laquelle on pourrait  l’associer. « On a essayé de montrer  qu ‘une brune pouvait rester légère et  rafraîchissante commente Deck qui  vise avec ses bouteilles un autre univers  que celui des cafés : les restaurants  ouverts d’esprit.

Deck & Donohue sont donc présents  à la carte du Septime, ainsi que  dans plusieurs lieux parisiens novateurs  comme Lockwood. Spring, Frenchie to Go  ou le Servan, ouvert récemment par  Katia et Tatiana Levha. « Chez Bones, le  restaurant de James Henry, ils ont pris nos  bières dans [idée de faire des accords avec  des desserts. C’est ce genre de chemins  de traverse qu’an recherche. Nous espérons  contribuer à casser l’idée que le vin serait  pour les gens dits normaux et la bière  synonyme de vulgarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *