souk maroc

Les sites naturels au Maroc

 

On peut visiter la côte sud du Maroc, à savoir les caps Ghir et Sim Essaouira, Taraudant, Tiznit et Tan-Tan. Pour visiter les villes de la côte nord de l’Atlantique il est préférable de partir de Casablanca. Lors d’un séjour de deux semaines ou plus, il est possible de visiter le nord du pays en suivant la route des villes impériales (Casablanca, Rabat, Meknès, Fès, Marrakech). 11 est également conseillé de combiner la visite de la côte méditerranéenne (incluant Tanger) à la découverte des montagnes du Rif. Le sud du pays reste également accessible avec son Anti-Atlas, les vallées de la rivière Dadès et du fleuve Draa, Ouarzazate et Zagora entourée de déserts. Chaque trajet plus long est d’env. 1.200 km. Fait surprenant, en Afrique il est possible de faire du ski, les conditions souhaitées étant réunies dans le Haut Atlas ou dans le Moyen Atlas avec sa célèbre station de Michlifen. Les pistes de ski sont ouvertes de décembre jusqu’à fin mars. Cependant, le Haut et le Moyen Atlas peuvent également se visiter lors de promenades pédestres qui constituent une excellente opportunité de voir des forêts de cèdres à feuillage persistant au des singes sauvages — macaques. Les personnes sensibles à la beauté de la nature seront attirées par les vallées, chutes d’eau, canyons (dont le plus élevé, M ‘Goun, avec son sommet Ighil M’Goun haut de 4068 m),

Pics (dont jbel Toubkal de 4 167 m, le plus haut du Maroc) ainsi que le volcan éteint de Siroua. De plus, ces randonnées permettent d’apprécier la grande qualité de l’accueil berbère. Aussi bien le Haut que le Moyen Atlas se visitent à vélo. 11 est intéressant d’organiser de courtes escapades aux alentours de Fès, Essaouira ou Agadir où l’on trouve, dans des vallées de montagnes distantes de 30-50 km, de beaux petits villages dont les routes sont très sûres et ne servent souvent qu’aux ânes et aux troupeaux de brebis. Tous ceux qui souhaitent visiter le Maroc d’une manière moins conventionnelle pourront choisir entre une équipée à cheval (Moyen Atlas et montagnes du Rif) ou à dos de chameau (déserts du sud du pays). Passer la nuit dans le désert constitue une autre attraction de choix. Le Maroc est à conseiller également aux passionnés de pêche. Ils pourront même y pratiquer la pêche sous-marine, en plongeant avec un harpon aussi bien dans les eaux de l’océan Atlantique que dans la mer Méditerranée. Les escapades sont organisées, entre autres, à Casablanca, Al Hoceima, Ceuta, M’diq, Melilla ou encore Smir-Restinga. La station de pêche la plus importante de la Méditerranée est celle de Nador mais l’activité est également organisée à Al Hoceima et Cabo Negro (en arabe Ras El Aswad), celles de l’Atlantique étant Agadir et, plus au sud, Laâyoune, Boujdour et Dakhla. Les pêcheurs sont cependant aussi attirés par les lacs naturels du Moyen Atlas près d’Azrou, Ifrane, lmouzer Kandar, Khénifra ou les réservoirs artificiels aux alentours de Marrakech, tels ceux d’Ait Aadel remplis de poissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *