Le monde du célibataire 9 millions de célibataires et moi !

Le monde du célibataire 9 millions de célibataires et moi !

 Comme dans les réunions pour alcooliques, en comprenant la cause du problème, nous faisons un pas en avant pour le résoudre. Considérons donc un célibataire comme un alcoolique… qui ne boit pas. En France résident plus de 9 millions de personnes vivant sans conjoints, dont 900 O00 à Paris. Chacun de nous a été célibataire et le sera probablement à nouveau. C’était plus simple de se caser avant ? Oui ! Les gens se rencontraient dans les bals du week- end et on se présentait les uns aux autres. Nos grandes villes ne facilitent pas les rencontres car personne ne se connaît, on discute plus facilement par email avec ses vieux amis à l`autre bout de la planète qu’avec ses voisins de palier.

Si vous étiez nés en 1920 vous seriez certainement en train de lire ce livre au bras d’une magnifique blonde. Ces célibataires qui n’étaient qu’une minorité pendant les dernières décennies sont devenus un sujet à la mode. Et si c’était plus drôle de vivre en célibataire ? Le trentenaire solo fait la une dans la presse de plage. Ils sont de plus en plus nombreux et sortent de leur marginalité pour venir s’étaIer en plein jour. On les appelle les célibattants, les colocataires, les mono parents ou encore les solistes, comme si ces termes pouvaient les rendre plus populaires. C’est d’ailleurs l’occasion d’en parler pendant votre prochain dîner en famille << mais maman, cesse de me demander quand je me marierai, je suis un solo bâtant ››. Le temps qu’elle cherche dans le dictionnaire ça vous laissera le temps de finir votre dessert. D’un côté le phénomène « célibataire et fier de l’être ›› progresse, mais sur le terrain le sujet est toujours tabou.

Lors des Turbo-Dating et des soirées Quiet- Party les photographes passent souvent prendre des photos pour leurs articles de presse. Les célibataires sont intimidés et refusent de signer la décharge du photographe, comme si s’afficher célibataires pouvait porter préjudice. On assiste à un décalage entre l’immense proportion de célibataires dans les métropoles et la vieille mentalité qui dit : « Je dois me caser de façon naturelle, sans aucune aide, si j’attends sans chercher ça arrivera bientôt ››

IL FAUT CHANGER !

En cinq ans, ces soirées pour célibataires ont permis de mettre en couple tous mes amis. Mais le célibataire est timide. Dernièrement j`assiste à une discussion entre Corinne, une vieille amie, et le couple Aurélia Fabrice qui se sont rencontrés sur un site internet. Elle leur demande comment ils se sont connus et là ils s’embrouillent. Fabrice commence « c’était dans une soirée, près de République, je l’ai vu de loin et ensuite on nous a présenté …››_ ll aurait été simple de dire « on s’est connu sur le web, entre nous ça a été le coup de foudre et ça fait trois ans qu’on s`aime ››Vous avez eu du mal à acheter ce livre ? Vous masquez le titre de la couverture dans le métro ? C’est le même problème. Ll y a ce tabou difficile à faire tomber alors qu`on devrait être admiratifs face à ces gens qui se battent contre leur célibat et qui font des efforts pour en sortir.

Prenez ce livre et montrez le bien fièrement dans le métro, maintenant vous allez assumer la Soyons fiers d’être célibataires autant que d’autres sont fiers d’être en couple ! De toute façon ces deux situations ne sont pas des états stables, il suffit d’une dispute ou d’une rencontre opportune pour redevenir célibataire ou croiser le grand amour. Alors profitons des deux ! Et puis pour passer le temps entre deux grandes relations nous avons les CDD, Coups à Durée Déterminée. François est quelqu ‘un de bien François se répète tous les matins devant son miroir « Je suis célibataire et pourtant je suis quelqu’un de bien, ce n’est pas normal ››. Première nouvelle : il n’y a pas que les nuls qui sont célibataires, tout le monde est, a été ou sera célibataire. Ll y a 80% de chances que votre voisine de bureau qui est mignonne et si heureuse avec son Thierry soit célibataire dans les années à venir. Deuxième nouvelle : être l’homme parfait ne suffit pas. Il y a des milliers de célibataires qui sont beaux et qui ont tout pour plaire. Rappelez-vous, il y en a 900 O00 à Paris et croyez-moi, ce ne sont pas tous des ringards.

Parfois j’aime comparer un célibataire à un produit en grande surface, la drague et le marketing ont beaucoup de points en commun. Un produit dans un rayon de supermarché peut être deux fois mieux que le produit posé à côté de lui, plus efficace et moins cher, s’il est mal placé dans la rangée ou que la présentation est mal faite, personne n’en voudra. Dans la majorité des cas ce ne sont pas les qualités d’une personne qui la mettent en couple mais plutôt sa façon de s’y prendre. Rappelez-vous de cette femme sublime qui traîne un nul à son bras ! Voici un exemple marketing. Des tests faits à l’aveugle montrent que le goût des sandwichs Quick est meilleur que ceux de chez Macdonald, et pourtant c’est Mac Donald qui est leader sur le marché français. Ce n’est donc pas le meilleur qui gagne. En restant dans le marketing voici une autre notion : le packaging compose l’image même du produit, son impact n’est même pas discutable une seconde.

Où je veux en venir ? Nous devons apprendre à nous vendre en travaillant sur plusieurs axes : – notre visibilité (s`afficher dans les bons endroits) – notre look (alias le packaging). – et les techniques de séduction car la grande différence entre nous et un produit sur un rayon, c’est qu’on devra communiquer pour séduire. J’imagine la boite de conserve qui hurle au client « hé toi là le gros, achète moi ›› Le célibat et Image Nous ne sommes pas tous égaux dans notre célibat. Ll ya longtemps je pensais que le nombre d’hommes et de femmes sur Terre était équivalent et qu’à tout âge j`avais statistiquement les mêmes chances de me mettre en couple. Le Turbo-Dating m’a fait changer d’avis sur la question. Voici quelques statistiques sur les inscriptions des participants. Pour la soirée Turbo- Dating 20-30 ans j`obtiens 100 hommes inscrits contre seulement 20 femmes. Chez les 30-40 ans c’est 100 hommes pour 100 femmes. Chez les 40- 50 ans c’est 30 hommes pour 100 femmes et chez les plus de 50 ans c’est 2 hommes pour 100 femmes.

Ces statistiques sont les même dans les autres soirées : boîte de nuit, bar, Ceci nous montre que les femmes recherchent tranquillement l’ame sœur dans leur jeunesse sans s’inquiéter, puis elles s’angoissent à 30 ans quand sonne leur horloge biologique. Elles se motivent à sortir pour trouver l’âme sœur. Ensuite, alors que le phénomène pourrait diminuer après 40 ans, elles sont au contraire de plus en plus nombreuses à chercher. Les hommes, quant à eux, souhaitent se mettre en couple désespérément lorsqu’ils sont jeunes. Besoin de multiplier les expériences amoureuses ? Apparemment ils n’ont pas beaucoup de succès. Ce n`est que quelques années plus tard qu`arrive la trentaine, l’âge de l’équilibre hommes/femmes. Ils sont aussi motivés des deux côtés. Après 40 ans, ils s’assagissent et restent tranquillement à la maison fumer le cigare plutôt que de partir chasser la brebis. Si vous avez du mal à draguer à vos 25 ans, dite vous que ça ira mieux dans 5 ou 10 ans ! Exercices pour demain J’observe les femmes dans la rue, dans moins de sept jours je leur parlerai. Je vais me remettre en cause, tout ce que je connais n’est que la partie visible de l’iceberg. Mon apparence n’est qu`un dixième de ce qui me servira à réussir. Je suis actif et je drague qui je veux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *